29/03/2016

3977, numéro national d'appel contre la maltraitance

424px-Phone_1.svg.pngPersonne n’est à l’abri et dans notre environnement nous pouvons tous y être malheureusement confrontés ou en être victimes. Que ce soit au travail, dans notre vie privée ou même pire encore, en famille.Ceci, quel que soit notre lieu de vie : La maltraitance se rencontre aussi bien à la maison qu’en établissement pour ceux qui y vivent. Nous pouvons tous en être témoins et tout le monde peut être touché, notamment les plus faibles : les personnes âgées, les personnes handicapées, les enfants qu’ils soient ou non en situation de handicap...

La maltraitance ne peut être tolérée, chacun doit la condamner, la dénoncer et la combattre avec force et détermination. Il nous incombe d’aider et de veiller sur ceux qui du fait de leur fragilité ne sont pas en mesure de se protéger et de se défendre.

Il existe, pour les personnes en situation de handicap comme pour les personnes âgées, deux types de maltraitance. L'une délibérée et parfois malveillante que l'on peut qualifier d'active, l'autre provenant de mauvaises habitudes, de petits gestes issus de l'ignorance ou d'une simple bonne volonté mal concrétisée. Elle est dite passive. Dans tous les cas, l'une et l'autre génèrent une grande diversité de situations allant de la négligence à la violence assorties de souffrance pour la victime.

De toute façon, en cas de sévices, défaut de soins, abus de confiance, violations des droits, humiliation, infantilisation... et la liste n'est pas exhaustive :

RÉAGISSEZ, appelez le 3977

 

 Ce numéro national unique est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h (coût d’un appel local depuis un téléphone fixe). Des professionnels sont à votre écoute pour vous assurer soutien et conseils. Et si vous le souhaitez, une prise en charge de proximité pourra être réalisée par les acteurs locaux.

3977, un numéro du Ministère de la solidarité et de la cohésion sociale


Image : sous license CC bi sa-3.0

Les commentaires sont fermés.